Categories

Chercher

Autres Langues

Social

La maladresse (méta-) linguistique de Zuckerberg

meta-768x768

Mark Zuckerberg a annoncé fin octobre 2021 que Facebook changerait son nom pour s’appeler Meta. Sans aucun doute, nous connaissons l’usage anglais du syntagme meta, mais ce serait une bonne idée pour Mark et ses collègues d’analyser si ce nom se porterait bien dans le monde entier.

Dans l’anglais de tous les jours, meta, tout seul, est utilisé comme adjectif et signifie « autoréférentiel » ou « quelque chose qui revient à lui-même ». Cependant, l’adverbe grec μετα [IPA : me̞ˈta] est utilisé en anglais comme préfixe et dans les deux cas signifie « après » ou « au-delà ». Il possède le même signifié que les préfixes ad- et post-, qui sont d’origine latine.

Mais si nous revenons au présent et si nous voyons comment l’image acoustique que représente méta est perçue dans d’autres langues, le nom Meta fera rire sur Internet pour longtemps.

Dans la langue officielle du Pakistan, l’ourdou, meta signifie « supprimer », ce qui est un peu « meta », car Facebook a eu des problèmes à cause de supprimer (ou de ne pas supprimer) du contenu offensant dans sa plateforme.

Ensuite, si l’on parle polonais, cela peut faire référence à un refuge de criminels ou à un endroit où l’alcool est vendu illégalement.

En Suède, terre de cent mille lacs, meta fait référence à la pêche à la ligne. Tu n’as besoin que d’une canne, d’un hameçon (petit crochet de pêche), et tu es prêt à meta !

Alors que Facebook peut créer une dépendance, nous ne pensons pas que Zuckerberg veuille que ce soit comme la meta catalane : l’apocope de metanfetamina.

En Italie, meta a plusieurs sens. Dérivé du latin, meta, en italien, peut signifier « destination finale » ou « objectif ». Et depuis l’Antiquité, il fut utilisé pour désigner les chars romains. Cependant, en agriculture, meta fait référence à des tas pyramidaux d’excréments trouvés dans les champs. Fais ta propre blague eschatologique. Dans une autre langue romane, le portugais, meta est la forme impérative de « copuler », en argot.

Lorsque Zuckerberg a publié une image avec le nouveau nom sur LinkedIn, un utilisateur a commenté : « En albanais, cela suggère que la compagnie est une compagnie de fous. Meta signifie « en retard », « incomplet », « défectueux », « défaut », « désavantage ».

Ensuite, en Bulgarie, meta est le mot bulgare pour « je balaye ». Peut-être qu’ils pensaient qu’ils auraient pu balayer tous leurs concurrents.

En Afrique, en particulier en Zambie et au Malawi, où l’on parle le chichewa, meta est un verbe qui signifie « se raser ».

Finalement, meta signifie « mort » en hébreu, faisant de l’hashtag #FacebookDead un sujet tendance sur Twitter peu de temps après l’annonce. Un utilisateur a commenté que « la communauté juive se moquera de ce nom pendant des années ».

Alors, oui, c’est vraiment un faux pas linguistique de la part de Mark et de Facebook, mais il doit quand même y avoir un sens derrière ça. Pourquoi ont-ils choisi Meta pour le nouveau nom de l’empire d’Internet ?

Eh bien, il semble que Zuckerberg projetait beaucoup plus pour sa compagnie depuis sa création. Et, alors que la technologie réalise ce rêve, ils veulent s’étendre au-delà des réseaux sociaux. Le plan est de créer un métaverse, une plate-forme en ligne où les gens peuvent jouer, travailler et se réunir, grâce à des casques de réalité virtuelle et à l’aide d’avatars virtuels.

Selon lui, le nom actuel, Facebook, n’englobait pas pleinement leur vision et « ne pouvait pas représenter tout ce qu’ils font aujourd’hui, sans parler de l’avenir. »

Lors d’une vidéoconférence annonçant le changement, Zuckerberg a déclaré :

« Au fil du temps, j’espère qu’ils nous voient comme une compagnie du métaverse et je veux ancrer notre travail et notre identité à ce que nous construisons […] Nous considérons et rapportons maintenant notre compagnie comme deux segments distincts : l’un pour notre famille d’applications et l’autre pour notre travail sur les futures plateformes. Et dans ce cadre, il est temps que nous adoptions une nouvelle marque pour la compagnie, afin d’englober tout ce que nous faisons, de refléter qui nous sommes et ce que nous espérons construire ».

Cependant, il peut être difficile pour le nom de coller. D’abord parce qu’ils s’appellent Facebook depuis plus d’une décennie. Et parce que dans certains pays, Facebook est synonyme d’Internet. Deuxièmement, parce que le métaverse n’existe pas encore et que personne n’utilise aucun de ces produits. Meta continue de gagner de l’argent en vendant des publicités sur Facebook et Instagram et en vendant des données obtenus à partir de ces applications. Qui sait ! Peut-être que dans quelques années nous dirons « ajoute-moi sur Meta ».

Alors que pouvons-nous apprendre de la maladresse linguistique de Meta ? Il est important que ce que nous voulons dire soit traduit correctement. Il semble que Zuckerberg essaie de dire que sa compagnie ira au-delà de la façon dont les gens interagissent sur Internet. Mais en réalité, ce qu’il reçoit c’est un hashtag avec #FacebookDead sur Twitter en raison d’une erreur de traduction.

Veux-tu éviter ce même problème ? Nous comptons une équipe de professionnels avec une formation approfondie qui t’aidera à transmettre ton message de manière claire et concise. Ils peuvent également t’aider à le localiser. Ne regarde pas plus loin !

 

Photo de Steve Johnson sur Unsplash