La traduction automatique: attente vs réalité

Depuis quelque temps, la traduction automatique a été un outil linguistique utilisé par une large gamme de secteurs pour aider à atteindre leurs objectifs, en particulier à gagner du temps et à faire des économies. Cependant, la traduction automatique requiert encore des correcteurs pour en perfectionner le résultat brut.

Qu’est-ce que la traduction automatique ?

 La traduction automatique (MT – machine translation) est un procès parmi lequel un ordinateur traduit un texte sans l’aide d’un traducteur humain. Elle est aussi appelée « traduction automatisée » ou «AT», par son sigle en anglais.

Comment fonctionne-t-elle la traduction automatique ?

 La traduction automatique utilise des algorithmes qui travaillent avec un grand volume de langues source et langues cible. Les deux sont comparées entre elles et reliées à des traductions déjà faites pour produire une nouvelle traduction.

Quels types de traduction automatique y a-t-il ?

 Il y a quatre types principaux de traduction automatique :

  • la traduction automatique statistique (SMT) ;
  • la traduction automatique à base de règles (RBMT) ;
  • la traduction automatique hybride ;
  • et la traduction automatique neuronale.
La traduction automatique statistique (SMT)

La SMT est un type de traduction automatique qui utilise des modèles statistiques dérivés des analyses de grands volumes de texte bilingue. Elle détermine la connexion entre un mot d’une langue source et un mot d’une langue cible.

Google Translate, par exemple, utilise la SMT encore dans certains pairs de langues.

En fait, durant quelque temps, la SMT fut la méthode de traduction automatique la plus populaire. Ceci est dû au fait que la SMT ne dépend pas des règles, a différence de la RBMT (voir ci-dessous). Par conséquent, on peut construire des systèmes de SMT en moins de temps par rapport aux systèmes RBMT.

Un autre avantage de la SMT est que les données d’entraînement requis dans son fonctionnement sont disponibles en ligne, grâce à l’abondance de contenu multilingue qui a été publié.

Cependant, tandis que la SMT sert bien à traduire des textes simples, elle ne prend pas en compte le contexte. Cela peut produire des erreurs de traduction.

La traduction automatique à base de règles (RBMT)

La RBMT traduit selon un ensemble de règles grammaticales. Elle mène une analyse grammaticale de la langue source et de la langue cible et produit un énoncé traduit.

Néanmoins, à cause de son dépendance au vocabulaire, son effectivité est atteinte après quelque temps, et les résultats nécessitent de la relecture.

La traduction automatique hybride (HMT)

La HMT combine la RMBT et la SMT. Un de ses meilleurs avantages se trouve dans sa mémoire de traduction, qui améliore la qualité de la traduction.

Cependant, les traductions HMT requièrent encore de la relecture de la part des traducteurs humains.

La traduction automatique neuronale (NMT)

La NMT se sert de réseaux neuronaux inspirées sur des modèles biologiques : elle s’adapte et apprend en temps réel. La NMT est actuellement la méthode de traduction automatique la plus avancée.

Quels sont les avantages de la traduction automatique ?

 Gagner du temps

La traduction automatique peut faire gagner du temps à l’heure de traduire des documents. Elle peut traduire des textes entiers en secondes.

Économiser de l’argent

Les coûts en matière de ressources humains se réduisent. La traduction automatique fait la majeure partie du travail, et les traducteurs humains peuvent corriger le résultat brut du moteur de traduction.

Mémoriser la terminologie et la structure

La traduction automatique peut mémoriser des termes et apprendre la syntaxe de plusieurs énoncés. Le moteur de traduction peut utiliser la mémoire pour remplir des segments pareils automatiquement pour gagner encore du temps.

Comment améliorer les résultats de la traduction automatique

Il faut introduire des textes bien rédigés dans le système pour éviter le confondre. On doit éviter de rédiger le texte source de sorte à confondre le résultat. Alors, considérons le suivant :

  • utiliser des énoncés simples et bien structurés ;
  • éviter le jargon, l’argot, et des mots ambigus.

Attente, réalité et options

L’évolution de la traduction automatique a été si étonnante que la réalité actuelle de ses produits ne manquera pas de surprendre et d’aller bien au-delà des attentes de nombreuses personnes. Cela dit, si ce que tu recherches est d’obtenir le meilleur des deux mondes (IA et humain), il serait sage de contacter un fournisseur de services de traduction professionnel qui peut également vous offrir des conseils, qui suive toutes les meilleures pratiques en matière de traduction automatisée et qui dispose de traducteurs humains spécialisés dans la correction de la MT.

?>