Le rôle des interprètes en Afghanistan et leur situation actuelle

Qu’est-ce qu’ils font les interprètes ?

As-tu déjà visité un pays étranger où tu avais du mal à te faire comprendre ? C’est là où les interprètes interviennent. Ils permettent la communication entre personnes qui ne parlent pas la même langue. Les interprètes sont partout dans nos vies de tous les jours. Cependant, il est important de noter que les interprètes ne sont pas responsables du contenu du discours des interlocuteurs.

Qu’est-ce que le rôle des interprètes dans les conflits armés ?

Tu connais plus de interprètes que tu ne le penses. Pense à Sacagawea. Ses habilités linguistiques furent mises à l’épreuve par Lewis et Clark durant leur expédition vers l’Ouest américain. Ou La Malinche, qui a facilité la conquête de l’Empire aztèque mené par Cortés. Ces deux premières interprètes ont joué un rôle important dans les conflits de leur époque.

Quelques siècles plus tard, les interprètes sont toujours aussi importants dans de nombreux domaines, et notamment lorsqu’il s’agit de faciliter la communication entre les armées et les habitants d’un pays en guerre. Ils aident non seulement à la communication linguistique, mais sont également le pont entre les différentes cultures.

Quel était le rôle spécifique des interprètes afghans ?

La plupart des soldats américains ne parlent que l’anglais. Il est facile de voir comment ils auraient besoin d’aide pour comprendre les populations que l’on trouve au Moyen-Orient, en particulier en Afghanistan, où les deux langues officielles sont le pachto et le dari.

Pour la plupart des soldats américains, le seul contact avec les Afghans se faisait par intermédiaire de leurs interprètes. Ils ont joué un rôle vital dans la sécurisation des villages contre les talibans, et se sont trouvés souvent au milieu des conflits actifs.

Quel est leur situation actuelle ? Et pourquoi ont-ils reçu tellement d’attention dans les médias ?

Après vingt ans d’occupation, les États-Unis ont décidé de retirer leurs soldats d’Afghanistan avant le 31 août 2021. Cela a provoqué le chaos et a attiré beaucoup d’attention sur les interprètes afghans qui ont aidé les Américains.

Jusqu’à 50 000 interprètes afghans ont travaillé pour l’armée américaine pendant la guerre.  Tandis qu’environ 70 000 afghans, parmi eux des interprètes et leurs familles, ont effectivement émigré aux États-Unis, on estime qu’il y a 20 000 qui cherchent une porte de sortie.

Pourquoi sont-ils si désespérés de sortir ?

Il est connu de tous comment les talibans méprisent les soldats américains et comment ils se méfient du monde occidental en général. En choisissant de travailler en étroite collaboration avec les Américains, les interprètes sont devenus des cibles pour les représailles. Alors que les talibans reprennent le contrôle du pays, les interprètes qui restent dans le territoire tentent désespérément de fuir.

Pourquoi ne peuvent-ils pas sortir d’Afghanistan ?

Si tu as déjà demandé un visa ou une carte de résident pour vous rendre à l’étranger, tu as vécu personnellement les difficultés de telles démarches.  Ainsi tu peux imaginer la difficulté de demander asile dans un pays comme les États-Unis, un process qui nécessite des connaissances de la bureaucratie et qui demande de la paperasse et du temps. Le chaos induit par le retrait des forces américaines, par l’occupation talibane et par le bombardement de l’aéroport de Kaboul ont rendu ce processus presque impossible. De nombreux interprètes locaux se sentent impuissants.

Qu’est-ce qui peut leur arriver ?

Dans un pays divisé par le conflit, il est normal que les interprètes qui ont collaboré étroitement avec des alliés occidentaux veuillent fuir pour se mettre en sécurité. Les Afghans tentent désespérément d’entrer dans les pays avec lesquels ils ont travaillé pendant l’occupation. Beaucoup d’entre eux demandent l’asile dans les pays occidentaux, ou fuient vers les pays voisins comme le Pakistan et le Tadjikistan.

Dans le domaine des langues et de la communication, les interprètes et les traducteurs en général sont une pièce très importante du puzzle communicationnel, et pendant les conflits armés leur rôle entraine d’un risque supplémentaire, comme dans le cas présent des interprètes afghans. Espérons que les efforts et la bonne volonté des différentes forces occidentales puissent offrir un refuge sûr à ses alliés.

Marqué avec:
?>