Categories

Chercher

Autres Langues

Social

L’importance de traduire les auteurs latino-américains

books-768x1024

Les traductions de best-sellers américains sont très courantes dans le monde de l’édition. Cependant, les traductions d’auteurs latino-américains ne sont pas aussi fréquentes. C’est pourquoi les auteurs latino-américains sont peu connus dans les pays anglophones, à l’exception de grands écrivains tels que Jorge Luis Borges, Gabriel García Márquez ou Julio Cortázar. C’est vraiment dommage pour les lecteurs. Prenons, par exemple, la biographie de Lupe Vélez écrite par Celia del Palacio. Pour les cinéphiles, il s’agit de la biographie définitive de l’actrice mexicaine, mais bien que la série The Mexican Spitfire ait été un succès aux États-Unis, la biographie du protagoniste n’a jamais été traduite en anglais. Lisez la suite pour en savoir plus sur l’histoire de la littérature latino-américaine, sur la manière dont elle jette des ponts entre les cultures, et comment les traductions ont inspiré et continuent d’inspirer la littérature de langue anglaise.

Longue tradition littéraire

La littérature latino-américaine contient une vaste richesse de la langue et offre aux lecteurs des pièces qui enseignent et stimulent l’imagination. Cela comprend de la littérature en espagnol, en portugais et en langues indigènes et représente d’innombrables livres qui méritent d’être traduits. Les peuples du continent américain ont produit une littérature merveilleuse pendant des siècles. Dès la mythologie aztèque au romantisme latino-américain du XIXème siècle, il existe beaucoup de grandes œuvres que les anglophones ne connaissent toujours pas.

Unir les cultures

Alors que les maisons d’édition de l’Amérique latine publient souvent des livres traduits de l’anglais, les éditeurs des pays anglophones s’en tiennent généralement à publier de la littérature européenne ou américaine. C’est comme si les deux cultures étaient unies par une rue à sens unique : les livres anglais voyagent en Amérique latine en voiture, tandis que les livres latino-américains doivent rejoindre le monde anglophone à pied. Grâce à la traduction, cette rue devient une route à double sens et les livres passent facilement d’un côté à l’autre.

Les traductions anglaises de la littérature latino-américaine transmettent non seulement la culture et les expériences des peuples de cette région, mais transmettent également d’importants sujets d’actualité. Et cette information est souvent mieux reçue de première main, même si les sources sont écrites dans une langue étrangère. Les traductions nous donnent une meilleure idée de ce que les auteurs voient et ressentent.

L’échange culturel transmet bien plus que l’esprit d’un auteur. Grâce aux traductions, les expériences de toute une culture peuvent être perçues. Cet échange incite les lecteurs du monde entier à devenir eux aussi écrivains, car il élargit la gamme de genres littéraires et de possibilités créatives, afin que chacun trouve sa propre niche. Les avantages de l’échange culturel et de l’échange d’idées sont innombrables.

Inspiration du passé

Il est clair que les traductions peuvent inspirer des écrivains d’autres cultures.

L’un des écrivains les plus connus de la Colombie, Gabriel García Márquez, par exemple, a grandi en lisant James Joyce et William Faulkner, qui l’ont tous deux incité à s’établir en tant qu’auteur. Tout en développant sa voix caractéristique, García Márquez s’est inspiré d’œuvres de la littérature de langue anglaise. Ses livres, dont son chef-d’œuvre Cent ans de solitude et L’Amour au temps du choléra, sont considérés comme des classiques du réalisme magique. Les traductions anglaises de ces livres ont été un grand succès. Des écrivains tels que Michael Chabon, Toni Morrison et Don DeLillo citent García Márquez comme source d’inspiration.

Mais García Márquez n’est pas le seul auteur latino-américain à avoir réussi à l’étranger. L’essor de la littérature latino-américaine s’est produit dans les années soixante et dans les années soixante-dix, avec des auteurs tels que Julio Cortázar et Mario Vargas Llosa, qui ont eu du succès au-delà du public hispanophone. Malheureusement, depuis lors, l’intérêt pour les auteurs latino-américains a diminué et les traductions de leurs œuvres ne furent plus publiées aussi fréquemment.

Dans un monde globalisé, il est probable que toute personne vivant dans des pays comme les États-Unis ou le Canada connaisse au moins deux ou trois personnes d’origine latino-américaine : des voisins, des collègues, des amis, etc. La lecture de la littérature d’autres peuples peut nous rapprocher d’eux et élargir notre connaissance de leurs cultures. Les écrivains latino-américains possèdent une énorme richesse culturelle et une perspective unique à partager avec le monde. Cela vaut la peine de traduire ses œuvres dans d’autres langues. Sans la traduction, les lecteurs du monde entier manqueraient l’occasion d’en apprendre davantage sur ces œuvres et de mieux connaître cette culture. Dans les années à venir, nous nous attendons à voir beaucoup plus de traductions d’œuvres latino-américaines. Pendant ce temps, si tu souhaites faire traduire tes propres textes par des traducteurs professionnels, n’hésite pas à nous contacter.

Photo de Mariia Zakatiura sur Unsplash