CATEGORIES

CHERCHER

AUTRES LANGUES

Social

Mots positifs et optimisme

Words have power concept with letters and lightbox

Ces deux années dernières furent difficiles pour les mots qui expriment l’optimisme. Il y a eu une pénurie de pensées positives. Les phrases et les mots négatifs sur nos écrans nous assaillent et deviennent omniprésents dans nos vies.

Dans un récent article de The Guardian, la lexicographe et étymologue Susie Dent s’est penchée sur le phénomène du langage pessimiste. Elle a noté que nous avons beaucoup de gros mots pour des expressions négatives, mais que nous avons ignoré leurs antonymes plus agréables.

L’un des exemples qu’elle mentionne est disgruntled (mécontent). Peu de gens connaissent son homologue optimiste, dérivation régressive remise à la mode par l’écrivain P. G. Wodehouse dans les années 1930 : gruntled.

Qui ne préférerait pas être gruntled que disgruntled ? Je suis d’accord avec Dent sur le fait qu’il est temps d’apporter un peu de lumière, d’amusement et d’optimisme dans la langue anglaise. Les mots positifs existent, même s’ils sont beaucoup moins nombreux que les mots négatifs. Nous avons juste besoin de trouver les mots positifs et de les utiliser.

Rétablir le lexique

Les âmes qui se sentent gruntled savent que l’histoire révèle toute sorte de mots amusants à intégrer dans nos conversations quotidiennes. La plupart d’entre nous ont vu des gens se délecter de la Schadenfreude (la joie d’observer le malheur d’autrui). Bien sûr, c’est amusant à prononcer, mais abandonnons-le au profit de quelque chose de mieux.

Cela semble être un bon moment pour se tourner vers la confelicity, dans laquelle la joie que l’on épreuve dérive du bonheur de quelqu’un d’autre. Ce mot est plus facile à prononcer que Schadenfreude et apporte un peu d’optimisme au monde.

D’autres mots méritent d’être sauvés des oubliettes. Les mots qui expriment l’optimisme, le bonheur et l’humour rendent la langue plus gaie. Demain, pour le petit déjeuner, tu peux préparer des cacklefarts brouillés. Cela semble être une façon beaucoup plus amusante de commencer la journée que de préparer des simples œufs.

Cherche bien et tu trouveras un trésor de mots anglais inutilisés pour égayer un monde sombre et triste. J’irais même jusqu’à dire que tu tomberas arsy varsey (amoureux) de certains de ces joyaux.

Mettre l’accent sur l’optimisme

Sorte pour profiter d’un peu d’apricity (la sensation de la chaleur du soleil pendant l’hiver). Peut-être que lors de ta promenade, tu pourras répandre un peu de fellowfeeling (gentillesse ou compassion). Lorsque tu rentres chez toi, tu peux chanter une dillydoun (berceuse) à tes enfants avant l’arrivée de la baby-sitter. Ensuite, tu peux revenir au travail avec beaucoup de fudgeling (faire semblant de travailler sans rien faire).

Après une journée remplie d’optimisme et de faire semblent de travailler, tu pourras profiter d’un pannychis (fête ou cérémonie qui dure toute la nuit) avant de céder enfin à ton oscitancy (somnolence et bâillements) avant d’aller te coucher.

Si le matin t’accueille avec un expergefactor (quelque chose qui te réveille), tu seras peut-être plus susceptible de profiter de certains de ces expanseurs de vocabulaire moins optimistes mais toujours amusants.

Rafraîchis ton répertoire

Maintenant que tu es éveillé, tu te sens peut-être un peu mumpish ou crumpsy. C’est normal d’être énervé quand on se réveille philogrobolized (ce mot amusant fait référence à essayer de cacher la gueule de bois).

Si ta journée est remplie de snollygosters (personnes intelligentes mais sans valeurs), nous savons que tu seras plus snotter (sage) et que tu t’occuperas d’elles avec facilité.

Par tous les moyens, évite les ultracrepidarians (personnes qui expriment des opinions sans connaissances) et les rawgabbits (bavards mal informés). Ils ne feront qu’aggraver tes woofits (il y a beaucoup de mots pour la gueule de bois).

Apprendre à partir d’autres langues

Dent note que d’autres langues ont plus de vocabulaire pour exprimer des émotions positives. C’est peut-être à cause de leurs climats ou parce que leurs perspectives sont différentes. Quelle qu’en soit la cause, on ne peut s’empêcher d’applaudir le mot gigil, provenant des Philippines. Ce seul petit mot en tagalog signifie un désir irrésistible de saisir fortement quelque chose de mignon. Honnêtement, j’aimerais gigiler le mot gigil.

D’autres mots non anglais que nous pouvons emprunter pour exprimer les bonnes choses de la vie incluent le bulgare ailyak. Ce seul mot exprime l’acte ou le sentiment compliqué de profiter calmement de la vie au moment présent.

Les Finlandais aimeraient que nous éprouvions l’hyppytyynytyydytys. Je n’ai pas inventé ce mot. Ce mot magique existe pour décrire la joie de s’asseoir sur un coussin qui rebondit.

Lorsque l’anglais semble trop négatif ou que nous avons besoin de ressentir une vraie joie, il est parfaitement acceptable d’emprunter l’un de ces mots merveilleux. La perfection douillette du hygge danois n’est que l’un des termes qui s’est intégré dans la culture populaire aux É.-U.

Le mot parfait

Dent révèle son choix du mot parfait à apporter avec nous en 2022. Elle adore le terme respair. Cela signifie se remettre du désespoir ou avoir un nouvel espoir. Le respair a été absent pendant trop longtemps.

Buvons à une année pleine de respair et au retour des gigglemugs (visages toujours souriants). Il est temps de profiter d’une nouvelle vague d’optimisme dans la langue anglaise. Les mots et les langues sont amusants. Jouons avec eux de manière constructive. Et si tu as besoin de services de traduction positivement professionnels pour transmettre ton message dans d’autres langues, ne cherche pas plus loin !