Normes ISO dans l’industrie de la traduction

La croissance et l’évolution massives de l’industrie de la traduction ont créé un besoin de standardisation de la traduction de contenus. En conséquence, l’Organisation internationale de normalisation, ISO, a mis au point des normes régissant la qualité des traductions.

La qualité de la traduction est vitale dans les domaines médical, juridique, comptable et de la propriété intellectuelle, où une traduction de mauvaise qualité peut entraîner des pertes commerciales ou même la mort (principalement dans le domaine médical).

Dans le présent article nous visons à repasser tout ce qu’il faut savoir sur les normes ISO dans l’industrie de la traduction. Allons-y !

Qu’est-ce que l’Organisation internationale de normalisation (ISO) ?

L’ISO est une organisation non gouvernementale internationale qui rassemble divers organismes nationaux de normalisation pour aider à développer et à publier un large éventail de normes commerciales, propriétaires et industrielles. Ces normes jouent un rôle essentiel dans la promotion de l’assurance qualité et dans les relations internationales.

Typiquement, l’acronyme nom ISO pour cette organisation vient du grec ancien isos, qui veut dire équivalent ou égal. Pratiquement, cette organisation aurait différents acronymes dans différentes langues et, à des fins de reconnaissance universelle, les fondateurs ont décidé d’adopter le nom ISO.

Cette organisation, lancée en 1947, joue un rôle clé dans la facilitation du commerce international en établissant des normes communes entre les différents pays pour garantir que les produits et services sont de bonne qualité, sûrs et fiables pour les consommateurs.

Les spécificités de la norme ISO 17100 de l’industrie de la traduction

L’ISO 17100 est la norme internationalement reconnue régissant l’industrie de la traduction. Cette norme établit et définit les critères de prestation de services de traduction. Il couvre tous les aspects du processus de traduction qui affectent directement la qualité et la prestation du service de traduction, tels que les ressources humaines et les ressources technologiques.

Cette norme ISO exige que tous les fournisseurs de services de traduction (TSP) effectuent au moins deux étapes clés :

  • Traduction : c’est ici que le traducteur traduit le contenu et puis le révise.
  • Révision : ici, le contenu traduit est révisé par un autre traducteur. Le traducteur compare le contenu traduit au texte original et apporte les corrections nécessaires.

La route vers l’ISO 17100

La certification ISO 17100 signifie que l’entreprise respecte toutes les normes établies pour la prestation de services de traduction de qualité qui répondent aux exigences des clients et de l’industrie. Le processus de certification ISO 17100 suit trois étapes majeures :

  1. Évaluation initiale

C’est la première étape, où l’entreprise prend contact avec les autorités ISO compétentes dans leur domaine pour solliciter une évaluation.

Lors de l’évaluation, l’auditeur ISO identifie tous les domaines de non-conformité et recommande des points d’amélioration pour répondre aux exigences.

L’auditeur rassemble ensuite toutes les informations pertinentes pour préparer ou compiler un manuel.

  1. Rédaction du manuel

La deuxième étape du processus de certification ISO 17100 est la rédaction d’un manuel. Ici, toutes les procédures obligatoires sont incluses au côté des procédures commerciales actuelles de l’entreprise.

  1. Présentation de la certification

Une fois que l’entreprise répond à toutes les exigences établies (ressources, préproduction, production et post-production), le manuel est présenté devant un comité ISO, et une fois que tout est approuvé, le certificat ISO 17100 est délivré. L’entreprise est désormais certifiée et peut utiliser la marque de certification sur son site Internet et sur ses en-têtes.

Le processus de certification ISO 17100 prend environ 6 à 8 semaines. Cette certification est valide pour une période de trois ans, après quoi l’entreprise doit certifier de nouveau qu’elle opère selon les normes en vigueur dans l’industrie.

Qu’est-ce que signifie la certification ISO pour les acheteurs de traductions ?

  • Si un fournisseur de services de traduction est certifié ISO, tu peux être sûr qu’il a atteint un niveau de conformité plus élevé avec les normes qui conduisent à un produit de traduction plus rigoureux, professionnel et précis.
  • Cela garantit aux clients que l’entreprise emploie une équipe humaine bien formée et qualifiée de traducteurs et d’interprètes qui s’occupent de leurs tâches de la manière la plus professionnelle possible.
  • La certification renforce la motivation et le moral des employés, car ils suivent des procédures et des processus définis pour gérer les tâches, ce qui se traduit par un travail de meilleure qualité.
  • Elle favorise les accords internationaux car en suivant les normes établies, le contenu est traduit sans perdre son sens d’origine, ce qui est vital dans des secteurs tels que la médecine, le droit et la comptabilité, pour n’en citer que quelques-uns.

Alors que le besoin de services de traduction augmente à l’échelle mondiale, on ne peut pas négliger la qualité et la précision des traductions. Les paramètres ISO garantissent que les professionnels de la traduction observent des processus de production et de révision bien définis et répétitifs, visant à maintenir un niveau de qualité supérieur.

Ainsi, la prochaine fois que tu rechercheras des services de traduction, assure-toi de vérifier que ton fournisseur de services de traduction est certifié ISO 17100.

Contacte-nous dès aujourd’hui pour des services de traduction de qualité, professionnels, d’un prix accessible et certifiés ISO 17100.

Marqué avec: