Categories

Chercher

Autres Langues

Social

Les Russes et les Ukrainiens parlent-ils la même langue ?

ukraine-g1219b0904_1920

Lorsqu’un conflit global éclate, les liens complexes entre la langue et l’identité se retrouvent rapidement sur le devant de la scène. Alors que nous regardons comment les cartes, les chaînes de télévision et les journaux adoptent la graphie Kyiv pour la capitale Ukrainienne, au lieu de la graphie dérivée du Russe, Kiev, la guerre entre les deux pays attire l’attention sur la langue de façon urgente.

Étant donné que Vladimir Poutine a misé l’invasion Russe sur la prémisse que les Ukrainiens et les Russes sont un seul peuple, il est essentiel de comprendre que l’ukrainien et le russe ne sont pas la même langue et de souligner les différences entre les deux.

Elles sont proches, mais elles ne sont pas identiques

Les deux langues appartiennent à la famille des langues slaves : elles partagent une histoire qui explique leurs similarités. Comme d’autres langues dans la même famille — il y en a neuf au total, dont le biélorusse, le polonais, le tchèque, etc. — le russe et l’ukrainien ont leurs origines dans la millénaire langue proto-slave.

Cependant, plusieurs changements sémantiques, orthographiques et phonologiques, entre autres, ont conduit le russe et l’ukrainien par des chemins décidément divergents. Par exemple, tandis que les deux langues utilisent l’alphabet cyrillique, il y a quatre lettres russes qui n’existent pas dans l’alphabet ukrainien (ё, ъ, ы, э) et quatre lettres ukrainiennes qui n’existent pas dans l’alphabet russe (ґ, є, і, ї). Ces disparités soulignent la divergence phonologique entre les deux langues. De plus, contrairement au russe, l’ukrainien conserve toujours le cas vocatif (cas grammatical qui exprime l’interpellation directe d’une personne) et utilise un futur différent.

Existe-t-il du vocabulaire en commun ?

Le russe et l’ukrainien ont environ 55 à 62 % de similarité lexicale, ce qui n’est pas suffisant pour qu’ils soient mutuellement intelligibles. C’est pareil à ce qu’un anglophone comprendrait du néerlandais. En pratique, le russe et l’ukrainien ont des différences de vocabulaire qui peuvent rapidement dérouter les russophones ou les ukrainophones non natifs.

Par exemple, les noms des mois sont différents : en russe, août est август, tandis qu’en ukrainien, c’est серпень. Les mois en russe sont tirés du vieux-slave, une langue littéraire, tandis que les mois en ukrainien sont dérivés de la langue vernaculaire locale, qui fait référence à des éléments caractéristiques de chaque mois. серпень, par exemple, fait référence à la faucille utilisée pour la récolte de fin d’été.

De plus, parce qu’ils appartiennent à la même famille linguistique, le russe et l’ukrainien ont de nombreux faux amis. Ce sont des mots qui s’écrivent de la même manière mais qui ont des significations différentes, comme gift qui veut dire ‘cadeau’ en anglais et ‘poison’ en allemand. Ces subtilités de l’orthographe et des significations sont d’une importance vitale pour mener des traductions précises.

Dialectes, hybrides et histoire

Aucune langue ne se développe complètement dans l’isolement. Au cours de son histoire, l’Ukraine a eu des contacts avec d’autres pays, ce qui a contribué à l’existence de divers dialectes ukrainiens et à l’abondance d’emprunts tirés du polonais, de l’allemand, du tchèque, du turc, du tatar et plus encore. Certains Ukrainiens parlent un hybride appelé surzhyk, qui combine des éléments du russe et de l’ukrainien.

Alors que de nombreux Ukrainiens sont des locuteurs natifs ou compétents de langue russe, car c’était la langue dominante dans l’Union soviétique, la plupart des Russes ne parlent pas l’ukrainien. En fait, la langue ukrainienne a été exclue, méprisée et même interdite en Russie à plusieurs moments de l’histoire. Compte tenu de ces faits, on peut comprendre pourquoi l’ukrainien est fondamental pour l’identité nationale ukrainienne.

La relation linguistique entre le russe et l’ukrainien est complexe. Bien que les deux langues soient similaires, elles ne sont pas identiques, car elles ont suivi des chemins différents à travers des changements historiques, culturels et linguistiques importants. Les services de traduction professionnels qui connaissent la différence entre ces deux langues sont nécessaires pour prendre en compte le contexte essentiel, afin d’éviter les malentendus et se frayer un chemin à travers les dangers politiques de travailler avec ces deux langues.