LE BLOG DANS AUTRES LANGUES

Blog de traducción
Blog di traduzione
Blog de traduction
Übersetzungsblog
Blog de tradução
Vertaal Blog
翻訳ブログ
Блог на тему перевода
翻译博客
مدونة الترجمة
번역 블로그

Six mots clés en langue arabe à apprendre pour la Coupe du monde 2022

La Coupe du monde de 2022 au Qatar, est la première fois que le tournoi, l’un des plus grands événements sportifs au monde, se déroule dans un pays arabophone.

Bien que tu n’aies pas besoin d’être un expert en traduction de langue arabe pour profiter du beau jeu, apprendre quelques phrases clés pourrait t’aider à profiter encore plus de la Coupe du monde cette année. Que tu sois un super fan qui se réveille à cinq heures du matin pour encourager tes équipes préférées ou un néophyte qui a du mal à comprendre la règle du hors-jeu, voici six des mots en langue arabe que tu devrais apprendre pour la Coupe du monde 2022.

1. Koora

On ne peut pas jouer au football sans ballon. Alors que certains variétés de la langue arabe utilisent des expressions différentes, le mot le plus courant pour un ballon de football est koora, dérivé de l’arabe standard kura (un ballon ou un autre objet sphérique ou sphéroïdal). Les racines du mot kura remontent à un ancien mot sumérien désignant un paquet enroulé. Parfois, le football est spécifiquement appelé kurat al-qadam pour le différencier des autres sports de balle.

2. Hadaf

But Il semble que, pendant la Coupe du monde, les conteurs de différents pays se disputent entre eux qui célèbre les buts avec le plus d’enthousiasme, le plus de volume et le plus de capacité pulmonaire. Si tu veux célébrer chaque but avec les conteurs, fais attention au mot hadaf, qui signifie « but ».

3. Balanti (penalty) بلنتي

Plusieurs matchs de la Coupe du monde furent définis par des tirs au but: la définition la plus tendue et effrayante possible. Mais comment dit-on « penalty » en langue arabe ? Le mot balanti, en fait, dérive du mot « penalty ». Cela est dû, en partie, à un changement linguistique, la métathèse, un déplacement ou une permutation des sons d’un mot. Dans ce cas, le /l/ et le /n/ dans « penalty ». Parce que l’arabe standard ne possède pas le son /p/, on substitue le son /b/ à sa place.

4. Inbirash

Le terme inbirash fait référence à un tacle glissé dangereux, le sort de manœuvre qui peut susciter un carton jaune ou un carton rouge. Bien que l’on ne connaisse pas l’origine de ce mot, il a pénétré le langage quotidien. On l’utilise pour décrire l’action d’interrompre une conversation imprudemment, sans savoir de quoi il s’agit.

5. Mazhariya

Parfois, c’est le langage quotidien qui pénètre le vocabulaire du foot. Le mot mazhariya, qui généralement signifie « vase », décrit maintenant un gardien de but paresseux qui n’arrive pas à arrêter le ballon et ressemble donc un objet décoratif inerte.

6. Wayn yeskon al shaytan

Cette phrase se traduit littéralement par « où vit le diable ». Cette expression curieuse fut articulée dans un interview après-match, après le but vainqueur du footballeur algérien Antar Yaha, lors des éliminatoires de la zone Afrique 2010, et diffusé dans les médias. Elle fait référence aux coins supérieurs du but, où il est le plus difficile pour un gardien de but de arrêter un tir. En portugais, on appelle ça onde a coruja dorme (où dort la chouette).

J’espère que tu as eu du plaisir à apprendre ces six phrases en langue arabe pour la Coupe du monde 2022. Afin de traduire des expressions si particulières pour le reste du monde, la FIFA et d’autres grandes organisations sportives s- appuient sur des prestataires de services linguistiques professionnels, pour capturer les nuances régionales d’un public mondial.

Photo de Jannes Glas chez Unsplash